Dans le cadre des crédits immobiliers et des crédits à la consommation, la banque demande à l’emprunteur de souscrire une assurance « emprunteur » permettant de couvrir les risques de décès, d’incapacité, d’invalidité et éventuellement de perte d’emploi.
– l’assurance décès couvre non seulement le décès, mais aussi les cas d’invalidité extrêmement grave, appelée « perte totale et irréversible d’autonomie » (PTIA).
– l’assurance invalidité / incapacité de travail prend en charge le remboursement des échéances si, à la suite d’une maladie ou d’un accident, vous vous trouvez en incapacité d’exercer votre activité professionnelle ou tout autre activité de façon non définitive ou partielle.
– l’assurance perte d’emploi a pour objet la prise en charge de tout ou partie des remboursements en cas de chômage, sous certaines conditions.

L’assurance peut prendre en charge le remboursement de votre prêt en fonction du contrat que vous avez souscrit.

A la fin de chaque année, si le risque couvert par l’assurance ne s’est pas réalisé, la loi impose à la banque de reverser à l’emprunteur une somme d’argent appelée « participation aux bénéfices ». Les sommes en jeu sont considérables; elles représentent 40% de la prime dans le cas d’un prêt immobilier et 70% dans le cas d’un crédit à la consommation.

Les emprunteurs sont libres de souscrire une assurance autre que celle proposée par l’établissement de crédit lors de la signature du prêt, sans que la banque ne puisse ni s’y opposer, ni pratiquer une majoration de son taux de crédit. Il faut que le nouveau contrat présente des garanties équivalentes à celles de votre banque. Depuis la loi Hamon du 17 mars 2014, il est possible de changer de contrat durant la première année du prêt.

Assurance de groupe

L’assurance de groupe liée à un prêt est souscrite par l’établissement de crédit au profit des emprunteurs. Elle présente de nombreux avantages pour l’emprunteur :
– des formalités d’adhésion simples,
– les risques sont mutualisés, c’est-à-dire répartis entre tous les emprunteurs ayant adhéré au contrat d’assurance de groupe,
– les coûts sont réduits, car il s’agit d’un contrat collectif assurant un grand nombre de personnes,
– elle comporte néanmoins certaines limites liées à l’âge, l’état de santé, la profession de l’emprunteur, ou encore au montant emprunté,
– lorsqu’une personne n’entre pas dans le cadre général, l’assureur peut proposer la prise en charge des garanties contre le paiement d’une surprime, ou limiter l’étendue de sa garantie.

L’assurance emprunteur représente 15 à 35 % du coût total du crédit. Mieux vaut donc faire jouer la concurrence.
Vous comparez les conditions de l’assurance emprunteur de votre banque avec les contrats proposés par les nombreux assurances en ligne et choisissez le tarif et les garanties les plus adaptées à votre projet.