Les représentants des caisses d’assurance maladie à la commission de la nomenclature ne peuvent encore aujourd’hui accepter que la médecine générale soit devenue une spécialité depuis la loi de 2002. Ils ont une dernière fois tenté d’inscrire en lieu et place du terme légal de “spécialiste qualifié en médecine générale”, le terme “omnipraticien qualifié de spécialiste en médecine générale”, alors même que le terme omnipraticien n’existe dans aucun texte réglementaire.

Cette position, MG France et l’ensemble des autres syndicats unanimes derrière nous, la dénoncent.

MG France en appelle fermement au gouvernement et au Président de la République pour faire cesser cette attitude moyenâgeuse des représentants de l’assurance maladie.

MG France demande à l’ensemble des structures représentatives de la médecine générale de manifester leur colère devant ce nouvel affront fait à notre discipline.

Quoiqu’il en soit, le CS sera applicable dès le 1er janvier et donc appliqué par tous les médecins spécialistes qualifiés en médecine générale.

Mais nous continuerons à exiger de l’assurance maladie le respect et le même traitement que toutes les autres spécialités.