L’assurance vie permet de se constituer ou de transmettre un capital, tout en bénéficiant d’un régime fiscal favorable.
Pour choisir entre les différents contrats d’assurance-vie, vous devez considérer 2 critères principaux : l’objectif recherché (contrats en cas de vie, en cas de décès et contrats mixtes) et le risque plus ou moins important des placements proposés (en unités de compte, en euros ou multi-supports).

Assurance en cas de vie

Le contrat d’assurance en cas de vie vous permet de recevoir un capital ou une rente viagère lorsque vous êtes en vie au terme du contrat.
Vous déterminez librement la durée du contrat. Des avantages fiscaux sont accordés après 8 ans.

Les différents types de contrats d’assurance vie :
– Les contrats d’assurance vie en euros,
– Les contrats d’assurance vie en unités de compte, appelés aussi contrats à capital variable,
– Les contrats d’assurance vie multisupports,
– Les contrats d’assurance vie investis en actions dits NSK ,
– Les contrats Eurocroissance,
– Les contrats Vie Génération.

> Assurance en cas de décès

L’assurance en cas de décès permet d’assurer l’avenir de ses proches. À votre décès, le bénéficiaire que vous avez désigné reçoit un capital ou une rente viagère.

Les différents types de contrats d’assurance vie :

– Assurance temporaire :
Elle garantit le versement d’un capital ou d’une rente en cas de décès de l’assuré survenant pendant la période de validité du contrat (par exemple, les assurances éducation qui garantissent l’avenir pécuniaire des enfants en cas de décès des parents).
Si l’assuré est en vie au terme de cette période, le contrat d’assurance prend fin. Les cotisations versées ne sont pas récupérées par le souscripteur du contrat mais bénéficient à l’ensemble des assurés : il y a mutualisation des risques.

 Assurance vie entière :
Le risque décès est couvert sans date limite (cela signifie que l’assureur verse un capital ou une rente  au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) quelle que soit la date de décès de l’assuré).
L’assurance vie entière peut être souscrite :
– – pour assurer l’avenir de ses proches et organiser sa succession,
– – pour assurer des revenus à un enfant handicapé,
– – pour financer les obsèques.

> Assurance mixte

Le contrat d’assurance mixte couvre à la fois le risque vie et le risque décès.
Ainsi, l’assureur s’engage à verser un capital ou une rente :
– soit à l’assuré s’il est en vie à la date prévue au contrat,
– soit au bénéficiaire désigné en cas de décès de l’assuré avant la date prévue au contrat.