Le véhicule sans permis ou voiturette revient maintenant à la mode, surtout pour les jeunes citadins. Mais pour pouvoir conduire une voiture sans permis sans avoir des problèmes avec la loi, il est nécessaire de souscrire en ligne à une assurance voiture sans permis. Que dit la loi à ce propos ? Quelles sont les conditions à respecter pour faire cette souscription ? Et surtout, quelle assurance voiture sans permis souscrire ?

Encadrement législatif concernant les véhicules sans permis

Tout comme les autres voitures qui circulent sur la voie publique en France, les voiturettes ou véhicules sans permis doivent faire l’objet d’une responsabilité au tiers ou civile. En général, l’assurance voiture sans permis indemnise un tiers des dommages et ne couvre pas le conducteur. Vous êtes ensuite libre de rajouter d’autres garanties supplémentaires à votre contrat d’assurance pour voiture sans permis.

Tout véhicule sans permis sans assurance est passible de sanctions devant la loi. L’encadrement législatif applique une interdiction de prétendre à un permis de conduire durant trois années successives, des travaux d’intérêt général, une peine encourue sur quelques jours. Le conducteur devra également suivre un stage de sensibilisation portant sur la sécurité routière et sera interdit de conduire une voiture durant au moins 5 années de suite.

À ces sanctions, s’ajoute une amende forfaitaire estimée à 3 750 €. Toutefois, il est à noter que les sanctions applicables sont variables en fonction des cas de chaque conducteur. Mais en gros, conduire un véhicule sans permis sans souscrire en ligne à une assurance voiture sans permis est fortement déconseillé.

Les conditions à respecter pour obtenir une assurance voiture sans permis

Pour pouvoir prétendre à une assurance voiture sans permis et conduire un véhicule sans permis, quelques conditions doivent être respectées. Tout conducteur de voiture sans permis né après le premier du mois de janvier 1988 devra avoir en possession un BSR ou Brevet de Sécurité Routière. Ceux nés avant cette date sont exemptés de cette règle. Les dernières reformes européennes stipulent que tout conducteur ayant obtenu son BSR à partir du 19 janvier 2013 devra en plus avoir un permis de conduire catégorie AM.

Les voitures sans permis ne jouissent pas de clause bonus-malus applicable aux autres voitures classiques. De plus, si le conducteur présente un historique de conduite défavorable, la compagnie d’assurance est libre de monter ses tarifs pour couvrir les risques d’accident. Concernant les motifs d’exclusion, la réalisation d’actes graves comme une conduite en état d’ivresse peut faire l’objet d’une annulation de garantie sans suite.

Quelle assurance voiture sans permis choisir ?

Le véhicule sans permis ne devra pas dépasser une vitesse de 45 km à l’heure avec une utilisation qui se limite aux axes secondaires de la route. À cet effet, il s’expose moins au risque d’accident en comparaison avec les voitures classiques. Dans cette optique, il est tentant de souscrire en ligne à une garantie au tiers. Cette formule basique ne couvre que la responsabilité civile et ne tient pas compte de celle du conducteur et convient donc aux voitures d’occasion, à faible valeur ou à faible risque.

Pour le cas d’un véhicule sans permis à valeur considérable et plus facilement exposable aux accidents, la responsabilité au tiers est d’une utilité limitée. On devra plutôt souscrire en ligne à une assurance voiture sans permis avec une garantie de protection du conducteur, au mieux avec une assurance intermédiaire. De cette façon, vous n’aurez pas à vous soucier de payer des frais de réparation exorbitants.

En général, peu importe la formule choisie, les compagnies d’assurance appliquent des tarifs moins élevés aux VSP par rapport à ceux des voitures classiques. Cependant, le montant de la souscription n’est pas du moins négligeable. En moyenne, on peut prétendre à une prime annuelle de 600 € avec un véhicule sans permis.

Acheter une voiture sans permis, une bonne alternative pour tout conducteur

Le véhicule sans permis se considère souvent comme une parfaite alternative pour tout jeune conducteur ne possédant pas encore de permis de conduire. Petit et écologique, il peut traverser sans problèmes les courts trajets et offre en plus des avantages considérables. Et même si son prix d’achat est assez élevé, un montant à compter de 10 000 € minimum, ses frais d’assurance et entretien sont moins importants. À long terme, il constitue alors une parfaite alternative pour tout conducteur, même ceux qui possèdent un permis.

De plus, à l’heure actuelle où internet couvre un large réseau de services dans le monde entier, il est désormais possible de souscrire en ligne à une assurance voiture sans permis. Vous n’avez plus besoin de vous déplacer, il suffit de remplir les formulaires, fournir les pièces justificatives demandées et être assurés pour conduire tranquillement votre voiture sans permis dans les axes secondaires de la route. Par ailleurs, au cas où vous souhaitez revendre votre véhicule sans permis, il suffit de proposer votre offre en ligne ou à des agences compétentes dans ce domaine.