L’assurance-vie est une des alternatives visant à constituer un capital en vue d’en faire une épargne à long terme. Vous vous demandez comment ça marche ? Découvrez quelques explications qui vont folles faire comprendre le fonctionnement d’une assurance-vie.

L’assurance-vie : comment ça marche ?

En fait, souscrire à une assurance-vie, c’est verser une somme bien déterminée de façon périodique à un assureur ou une agence d’assurance pour générer du profit. En fonction des profits que vous réalisez, votre assureur vous versera des primes capitalisées sur votre contrat, et ce, au fur et à mesure des années. L’assurance-vie multisupport est très prisée en ce moment pour la simple raison qu’elle permet à l’assuré de diversifier son épargne tout en profitant d’une fiscalité avantageuse pendant toute la durée du contrat. La majorité souscrit à une assurance-vie comme solution d’épargne dans le but de préparer sa retraite ou tout simplement pour obtenir le capital nécessaire pour un nouvel investissement, ou une nouvelle acquisition. Pour d’autres, le contrat d’assurance-vie va servir à couvrir différents types de prêts, tout en préservant la retraite. D’autre part, les rentes viagères versées pourront remplacer le revenu d’une famille en cas de problèmes financiers ou lorsque les ressources ne suffisent pas à maintenir son niveau de vie. Pour les dirigeants d’entreprises, l’assurance-vie peut aussi être considérée comme étant un outil financier permettant de protéger efficacement une entreprise comme lorsqu’un associé décède, ou lorsqu’un autre événement tragique survient dans l‘entreprise elle-même. Pour plus de détails, rendez-vous sur  www.gestiondepatrimoine.com

Assurance-vie et successions

Plusieurs personnes se demandent encore comment fonctionne une assurance-vie et quels sont les avantages qu’elle apporte dans les modalités de succession. Souscrire à une assurance-vie est une étape importante pour assurer le bon déroulement des éventuelles successions ou pour assurer la protection de la famille de l’assuré en cas de décès. Il existe même une loi qui exonère le conjoint de la somme totale des droits de succession lorsque certaines conditions sont respectées. Toutefois, avec une assurance-vie, un conjoint peut donner à son partenaire plus que la somme édictée par la loi lors d’une succession. D’un autre point de vue, le contrat d’assurance-vie est un des moyens les plus utilisés pour optimiser la fiscalité et permet même à certaines personnes de bénéficier d’une déduction fiscale. Il est important de savoir que si vous avez un grand patrimoine, vos héritiers seront taxés d’un grand pourcentage du patrimoine à léguer si vous n’avez pas pris les mesures nécessaires de votre vivant. Il est donc important que vous teniez compte de ces critères et de privilégier les contrats d’assurance-vie adaptés à votre budget, mais aussi à votre patrimoine. Sachez que les besoins, les objectifs et la situation familiale d’un épargnant vont évoluer avec le temps. Pour vous assurer d’être complètement couvert, et pour vus assurer de la sécurité de vos successeurs, il faudra alors prendre le temps de vérifier si le type d’assurance-vie auquel vous avez souscrit est conforme à cette évolution.

Choisir une assurance-vie

Connaître le fonctionnement d’une assurance vie est essentiel avant de faire son choix. Il faut que vous sachiez que, quel que soit votre statut, que vous soyez en couple ou non, la suscription à un contrat d’assurance-vie adapté à votre profil est primordiale. De ce fait, le choix d’un contrat d’assurance-vie doit essentiellement se baser sur votre profil, c’est-à-dire qu’il doit tenir compte de votre âge, de votre situation financière, de votre situation familiale, de votre état de santé, etc. Les personnes qui n’arrivent pas à trouver un contrat d’assurance-vie adapté pourront demander l’aide d’un conseiller pour faire le bon choix. Il est important de préciser que si vous décédez, votre entourage, particulièrement les membres de votre famille seront dans l’obligation de payer vos dettes et vos autres responsabilités financières. Dans certains cas, les proches seront amenés à assumer quelques-unes de vos responsabilités communes y compris les frais de cartes de crédit, les frais de loyer, et les divers types de crédits impayés que vous avez contractés au cours de votre vie. Or, si votre contrat d’assurance-vie est adapté, ces dettes ne seront plus à la charge des membres de votre famille. Dans ce cas, si vous avez des enfants, l’assurance-vie va même permettre à un autre parent d’assurer leur besoin. Enfin, si vous hésitez puisque vous pensez être trop jeune pour souscrire à une assurance-vie sachez que plus un assuré est jeune, plus la prime sera importante.

Souscrire à une assurance-vie

Après avoir compris comment fonctionne une assurance-vie et les avantages qu’elle apporte aux souscripteurs, il est important de connaître certaines choses avant de s’y souscrire. Pour ce qui est de la durée du contrat, elle peut être choisie selon les préférences du souscripteur. En effet, aucune loi ne détermine d’obligations spécifiques sur la durée légale d’un contrat d’assurance-vie. Il est donc conseillé de choisir une durée que vous avez préalablement déterminée et de prolonger cette durée à votre guise, selon votre situation, à l’échéance. La durée viagère peut aussi être choisie en fonction du contrat auquel vous allez souscrire. Sachez que vous avez la possibilité d’investir dans un contrat d’assurance-vie en trois différentes manières. D’abord le versement initial doit être respecté lorsque vous allez souscrire au contrat. Ensuite, les versements complémentaires libres qui vous permettront de placer votre argent lorsque vous en avez envie. Enfin, les versements complémentaires qui sont préalablement programmés vous permettront de fixer une somme précise et une fréquence de versement selon votre choix. Ensuite, ce montant sera prélevé automatiquement sur votre compte à la fréquence inscrite dans le contrat. Toutefois, vous êtes en droit d’arrêter les prélèvements quand cela vous chante sans avoir à payer des sommes compensatrices.