L’assurance trottinette électrique est indispensable pour protéger votre mode de déplacement et vous indemniser en cas de blessure. Suivez le guide pour choisir la bonne couverture et éviter les pièges. Quels sont les différents types d’exclusions pour l’assurance scooter électrique ?

Les assurances pour trottinette électrique, sont-elles obligatoires ?

Comme pour tout véhicule terrestre à moteur, la responsabilité civile est obligatoire pour les scooters électriques roulant à une vitesse inférieure à 25 km/h. Il est fortement recommandé d’utiliser d’autres garanties pour protéger votre véhicule contre le vol, les dommages et les blessures accidentelles. Votre responsabilité civile en tant qu’usager est rarement incluse dans votre assurance trottinette électrique sauf si la vitesse maximale de l’engin est inférieure à 6 km/h. Vérifiez votre contrat pour vous en assurer. Cependant, certains plans familiaux couvrent le NVEI ou la prévention du vol des nouvelles voitures électriques personnelles, mais uniquement en cas d’effraction dans votre maison. Comme tout véhicule terrestre à moteur, les scooters électriques roulant à des vitesses supérieures à 25 km/h doivent être assurés. Vous devez au moins assumer la responsabilité civile de votre machine. Cette garantie indemnise les tierces victimes d’accidents causés par votre scooter : par exemple, combien coute une assurance pour trottinette électrique si vous êtes entré en collision avec un piéton, un vélo, ou endommagé le rétroviseur de la voiture parce que vous étiez trop près du trottoir.

Quelles assurances contre le vol des trottinettes électriques ?

Le prix assurance trottinette électrique pour les scooters électriques est généralement proposée en option ou en formule avec la couverture la plus large. Il est particulièrement utile dans les zones urbaines où les appareils disparaissent fréquemment. Ou, si vous utilisez fréquemment votre véhicule et que vous devez le laisser sans surveillance et uniquement protégé par des dispositifs antivols. Si le vol ou la tentative de vol est survenu par agression ou violence, votre trottinette électrique sera indemnisée. Ou en votre absence, si vous utilisez un antivol homologué pour sécuriser le véhicule à un point fixe, le type est mentionné dans les conditions générales. En revanche, les accessoires volés, trompés et transportés par des proches qui vivent avec vous ne sont généralement pas assurés sauf si vous avez souscrit une assurance trottinette électrique d’objets personnels. Si vous n’assurez pas votre trottinette électrique, du moins en matière de responsabilité civile, vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 3 750 euros, mais vous pouvez également faire face aux services d’intérêt général, à la suspension de votre permis de conduire, à l’interdiction de conduire certains moteurs et véhicules terrestres, ou l’obligation de participer à un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Ces amendes sont similaires à celles encourues par les conducteurs qui n’ont pas assuré leurs voitures.

Quelles sont les exclusions des assurances pour trottinettes électriques ?

Premièrement, il y a les exclusions légales. Par exemple, si vous conduisez en état d’ébriété ou sous l’influence de drogues, vous ne serez pas indemnisé. Si vous n’avez pas respecté le code de la route : conduisez dans une direction interdite et n’obéissez pas aux panneaux d’arrêt. Ou la législation inhérente aux trottinettes électriques : si le conducteur a moins de 12 ans, si vous ne portez pas de casque ou si le véhicule est utilisé par deux personnes en même temps. Chaque contrat comporte également des clauses d’exclusion connexes. La plupart n’incluent pas l’équipement et les scooters de location à plus de 25 km/h. Ou ce que vous transportiez au moment de l’accident, à moins que vous n’ayez souscrit la garantie de l’équipement. On peut également citer une panne ou un vol de véhicule sans effraction ou lorsque vous utilisez un antivol non-conforme. Toutes ces exclusions sont mentionnées dans les conditions générales de votre contrat. Chaque avantage a une limite de rémunération distincte. Par exemple, il n’y a pas de limites aux dommages corporels d’un tiers, et le montant des dommages matériels est incertain. La garantie pour un seul conducteur va de quelques milliers d’euros à un million d’euros en moyenne. Si votre scooter a moins de 6 mois ou 12 mois, sa valeur de remplacement endommagée. Dans le cas contraire, le taux de rebut s’appliquera. Plus le véhicule est ancien, moins vous recevrez d’indemnisation. Il existe des franchises garanties dommages en tarif assurance trottinette électrique, mais elles sont assez faibles et vous pouvez choisir leur montant lors de votre souscription.

Comment assurer des trottinettes électriques ?

Votre seule obligation est de souscrire une assurance responsabilité civile pour votre scooter électrique. Il est fourni par toutes les compagnies d’assurance. Veuillez noter que l’assurance responsabilité civile automobile ne convient pas : vous devez avoir une assurance responsabilité civile spécifique pour votre clinique. Si votre trottinette électrique n’est qu’un engin de loisir, la garantie dommages n’est pas forcément indispensable, mais il est recommandé de la faire, surtout si elle a une valeur d’achat importante et que vous êtes nouveau dans l’achat. A minima, optez pour une protection contre le vol (domicile et extérieur) et les accidents, ainsi qu’une assurance personnelle pour vos éventuelles blessures. Avez-vous déjà eu un comparatif assurance trottinette électrique ? Vérifiez les termes et conditions du contrat pour voir si la conduite d’un scooter électrique est couverte. Si votre véhicule est votre moyen de transport préféré pour le travail ou les déplacements quotidiens, en plus de la responsabilité civile, du vol et des accidents, vous souhaitez également souscrire une assurance complète incluant les dommages, tous les accidents, incendies, catastrophes naturelles et techniques. Veuillez également consulter les plafonds d’indemnisation et les clauses d’exclusion pour faire votre choix.