Le monde de l’assurance est souvent nébuleux pour les particuliers qui se font une image assez négative de cette profession : prompt à faire signer des contrats et à encaisser les cotisations, l’assureur est vu comme un profiteur qui rechigne lorsque le sinistre est venu à indemniser les victimes. C’est certainement une vision assez caricaturale, mais il est vrai que l’assureur est là pour prémunir contre un risque qui doit être bien défini et circonscrit, pour que son modèle économique puisse fonctionner. Outre les relations de long terme que l’on connait pour l’assurance habitation ou l’assurance auto traditionnelle, les assureurs peuvent proposer des contrats de plus court terme dont les principes et règles sont différents. C’est le cas dans l’auto pour l’assurance dite temporaire qui vise à couvrir épisodiquement les principaux risques. Tous les assureurs ne proposent pas ces prestations, il est important de se renseigner afin de trouver la bonne formule de couverture à un tarif satisfaisant. L’assurance auto temporaire est un marché spécifique à connaitre.

Qu’est-ce que le contrat auto temporaire et à qui s’adresse-t-elle ?

On le sait : il faut regarder toutes les petites lignes des contrats pour découvrir les aspects les plus importants d’une assurance : c’est cette complexité qui fait souvent craindre le pire aux particuliers à la recherche du bon contrat. Heureusement, il y a aujourd’hui moyen de trouver le conseil et les informations comparatives ad hoc pour faire les bons choix. On peut en savoir plus sur www.assurance-voiture-temporaire-provisoire.com. Le principe de l’assurance auto en France est clair : elle est obligatoire, donc pour qu’un véhicule soit en règle, il doit impérativement être assuré. L’assurance temporaire auto s’adresse aux particuliers qui sont dans une situation de transition avec leur véhicule ou avec leur assurance, ou bien qui ont un usage peu fréquent d’un véhicule. Inutile en effet de payer 12 mois d’assurance pour un véhicule que l’on n’utilise que l’été. Le contrat temporaire couvre pour un temps donné un véhicule en général avec des prestations minimales. La tarification est très différente de ce qu’elle est sur un contrat auto classique, car le paramètre temporel n’est pas le même : l’assureur ne pourra espérer sur la durée équilibrer les couts éventuels d’un sinistre.

Dans quelles circonstances est-on amené à signer un contrat d’assurance auto

Les particuliers qui ont recours à un contrat d’assurance temporaire peuvent être ceux qui font l’acquisition d’un véhicule à l’étranger et qui doivent le faire rapatrier sur le territoire français. Le véhicule n’a pas encore son immatriculation définitive en France, et ne dispose donc pas d’une assurance classique. Pour son rapatriement, il devra rouler sur les routes, et donc être assuré. Un contrat temporaire qu’un jour ou deux suffirait pour l’assurer jusqu’à l’attribution de son certificat définitif. Autre situation, un véhicule utilisé pour les vacances uniquement, qui reste pendant 11 mois au garage et qui sort seulement au mois d’aout. Cette voiture n’a pas besoin d’une assurance à l’année, n’étant pas en risque sur 11 mois. De la même façon, un particulier qui souhaite faire un séjour de 2 semaines dans un pays européen qui n’est pas couvert par son assurance habituelle aura besoin d’une extension. Mais en y regardant de près, on s’aperçoit que ce n’est pas forcément auprès de son assureur habituel qu’il lui sera proposé les meilleures conditions. IL peut avoir tout intérêt à s’adresser à un autre assureur proposera un contrat temporaire, avec des prestations ajustées à sa demande. Notamment, le particulier peut souhaiter dans ces circonstances une prestation d’assistance pour l’aider en cas e sinistre à faire réparer son véhicule, car il sera moins à l’aise pour se débrouiller seul dans un pays étranger, notamment au niveau de la langue.

Le cas très particulier de la résiliation

Une assurance temporaire peut aussi être recherchée lorsque l’on est résilié par son assureur précédent. Ce peut être suite à une succession de sinistres ou un sinistre particulièrement impactant que l’assurance souhaite rompre le contrat avec son client, car il considère qu’il ne s’y retrouvera pas. Dans cette situation, le particulier se trouve dans l’urgence de prendre une nouvelle assurance s’il veut pouvoir continuer d’utiliser son véhicule une fois la résiliation effective. Finaliser un nouveau contrat d’assurance durable, avec un prix satisfaisant peut lui prendre un peu de temps, car le particulier a peut-être un dossier peu avantageux s’il est résilié. Pour ne pas avoir à se fixer trop vite et prendre le temps de rechercher les offres les plus attractives dans sa situation, le particulier a intérêt à prendre un contrat temporaire, le temps de trouver le bon contrat définitif. Ainsi, il peut être couvert de 1 semaine à 3 mois par le contrat temporaire avant de signer son contrat définitif.

Comment faire le bon choix d’assurance temporaire auto ?

On signe un contrat temporaire en présentant le certificat d’immatriculation du véhicule ou carte grise à l’assureur. On lui fournit aussi son permis de conduire, et une attestation provenant du précédent assureur qui relate les différents accidents responsables ou non dans l’historique su particulier. Avec ces paramètres, l’assureur pourra établir une proposition, tenant compte du conducteur et de son passé et du modèle et âge du véhicule à assurer. L’intérêt du particulier est de faire faire plusieurs devis. Avec internet, il a aujourd’hui accès à une multitude d’offres qui=’il faut savoir décoder pour se repérer. Il n’y a pas que la tarification et la durée du contrat à regarder, mais aussi les prestations fournies. Habituellement, c’est une assurance au tiers qui est prévue avec des franchises, mais il est important d’étudier les différences de prestations qui peuvent expliquer des écarts de tarifs. Heureusement, Internet propose également des comparateurs qui vont faire le travail pour vous, pour mettre en rapport les prestations des différents contrats proposés, pour que vous pissiez faire un choix éclairé.