L’assurance décès couvre non seulement le décès, mais aussi les cas d’invalidité extrêmement grave, appelée « perte totale et irréversible d’autonomie » (PTIA).

Elle permet de verser un capital aux personnes de votre choix en cas de décès suite à un accident ou une maladie.
Si vous perdez totalement votre autonomie, ce capital vous est versé directement.

Les garanties :

– Une protection complète et durable pour vous et vos proches en cas de décès ou perte totale et irréversible d’autonomie.
– Choisir librement le montant du capital garanti et le modifier à tout moment.
– Choisir librement vos bénéficiaires avec ou sans lien de parenté.
– Une garantie immédiate dès réception du certificat d’adhésion signé.
– Le montant de la cotisation est fixé à l’adhésion et n’augmente pas suivant votre âge ou la dégradation de votre état de santé.
– En cas de décès, une avance de capital de 10% est versée au bénéficiaire dans les 2 jours suivant la déclaration du décès, et le solde du capital garanti est versé en moyenne sous 10 jours.
– En cas d’invalidité permanente partielle ou totale, vous percevez une rente.
– Aucun impôt, ni droit de succession à payer sur le capital versé.
– Doublement du capital en cas de décès accidentel (option).

Comment distinguer l’assurance vie de l’assurance décès ?

L’assurance vie est une opération d’épargne où l’assuré confie à l’assureur ses avoirs afin d’obtenir à une date pré-déterminée, si l’assuré est en vie, les sommes investies sous forme de capital ou de rente. En cas de décès de l’assuré avant le terme du contrat, l’épargne constituée est versée au(x) bénéficiaire(s) désigné(s).

L’assurance décès intervient en cas de décès de l’assuré pour verser un capital, prévu au contrat, au(x) bénéficiaire(s) désigné(s). La garantie décès peut être associée à des garanties invalidité et doublement de capital en cas de décès accidentel.

Pour les deux contrats, la fiscalité est avantageuse. Le capital versé dans le cadre de l’assurance décès est « hors succession ».