Rappelons qu’en France, l’AVC est la première cause de mortalité chez les femmes, du fait de leur longévité et du nombre élevé d’AVC survenant chez celles-ci à des âges tardifs. A l’occasion de la journée internationale de la femme, le laboratoire Boehringer Ingelheim a souhaité faire un bilan de la situation des femmes face à cette pathologie.

Un article récent du Dr France Woimant, neurologue à l’hôpital Lariboisière et vice-présidente de l’association France AVC, paru dans la revue Neurologie pratique, du 12 septembre 2011, nous permet d’apporter quelques précisions chiffrées sur ce problème de santé publique.

D’après les enquêtes déclaratives Handicap-Santé-Ménages et Handicap-Santé-Institution, la prévalence de l’AVC en France peut être estimée à 1,2%.